Camille Joyeux

Camille, docteure en pharmacie et ingénieure agronome, passionnée par la botanique, l’approche systémique et l’agroécologie.

Camille a commencé ses études pas un cursus pharmaceutique. Après quelques années, elle a souhaité se ré-orienter. Sa volonté était toujours d’agir en faveur du bien commun mais elle a choisi de changer son angle d’attaque et de passer du curatif au préventif. Passer sa vie à faire en sorte que les gens ne tombent pas malades plutôt que de passer sa vie à soigner des maladies qui auraient pu être évitées.

L’idée, au départ utopique, est devenue son cheval de bataille. Elle s’est donc orientée vers un double cursus afin d’associer à son diplôme de Docteur en pharmacie un diplôme d’ingénieur agronome. Après une mission à Madagascar, elle a souhaité améliorer son approche du développement territorial par une spécialisation à Montpellier autour des politiques agricoles durables. Cette spécialisation s’est soldée par une expérience en Normandie consacrée à l’étude d’un bassin maraîcher. C’est lors de ces 6 mois passés au contact des maraîchers de la Manche qu’elle est tombée amoureuse de cette profession.

Après avoir validé ses diplômes en dédiant sa thèse à la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le contexte du développement durable, elle a souhaité s’investir dans les systèmes agricoles durables. C’est ainsi qu’elle a été embauchée à la Ferme biologique du Bec Hellouin pour accompagner Charles et Perrine Hervé-Gruyer dans la rédaction du manuel Vivre avec la Terre (Actes Sud, Ferme du Bec Hellouin). Cette expérience lui a permis d’acquérir les compétences pratiques qui lui manquaient tout en développant ses capacités d’analyse, de synthèse et de partage dans le domaine de la permaculture et du maraîchage bio-intensif.

Avant de se lancer dans l’aventure de l’installation agricole, elle a souhaité consolider ses compétences par une expérience de 18 mois en région lilloise. Elle y a été embauchée dans le cadre d’un projet expérimental consacré à l’étude du potentiel du maraîchage bio-intensif inspiré de la permaculture en contexte urbain. Cette mission lui a permis de vivre une première expérience de conception et de création de microferme.

Louis-Jean Morin dit "Luigi"

Luigi, de formation scientifique, un BPREA en poche et formé à la rénovation de bâtiments anciens, passionné par les outils, le travail du bois et les constructions traditionnelles.

Luigi est originaire de Villedieu-sur-Indre. Il a grandi dans une maison nommée « Le bout du monde ». Bercé par la vie au grand air il a toujours aspiré à un retour aux sources.

Après avoir effectué des études scientifiques à Poitiers, il s’est orienté vers les activités manuelles. Passionné par les outils et les savoir-faire de nos anciens, il s’est formé à la rénovation de bâtiments puis au bâti traditionnel. Curieux et touche à tout, il a travaillé dans plusieurs structures agricoles, goûtant aux joies des récoltes des cerises ou découvrant l’univers de la biodynamie.

Sa recherche d’autonomie et de résilience l’a amené à suivre un BP-REA en élevage caprin, grandes cultures et transformation fromagère. Il a complété ses compétences par plusieurs stages théoriques et pratiques à la Ferme biologique du Bec Hellouin avant d’y être embauché pour construire des bâtiments en charpente traditionnelle.

Il a ensuite  travaillé à Lille sur un projet de ferme urbaine expérimentale. Chef de cultures, il a conçu, créé et mis en culture une ferme urbaine pilote en maraîchage biologique diversifié. Cette expérience l’a amené à travailler étroitement avec une clientèle de restaurateurs tout en formant des personnes en insertion au métier d’aide maraîcher.